Sélectionner une page

Leur parler d’amour et de sexualité, c’est les aider à se comprendre, à s’aimer et à se respecter et c’est aussi les protéger.

Le sujet est souvent tabou ou gênant et pourtant, plus le climat est détendu et respectueux, plus les enfants et les adolescents ont envie de poser des questions. 

Ils sont tellement curieux de leurs corps, de leurs sentiments, de l’amour, de la sexualité. 

Réjouissons-nous d’échanger avec eux sur ce sujet ! Plutôt que de les laisser seuls aux mains d’images pornographiques qui ne sont en rien le reflet de la réalité.  

Parents et éducateurs, je vous propose des outils pour vous soutenir dans cette mission !

Pourquoi nommer précisément les parties du corps ?

Nommer les parties du corps d’un enfant, c’est :

  • lui permettre de se connaître, 
  • le rendre capable de s’exprimer,
  • le protéger.  

Pour commencer, dès tout petit, vous pouvez nommer les parties du corps le plus précisément possible.

Au début par exemple :  

  • le trou du pipi : la “zezette” pour les filles et le “zizi” pour les garçons, 
  • le trou du caca, 
  • et pour les filles, un troisième trou pour faire sortir le bébé quand elles seront maman. 

Puis vous pouvez utiliser un vocabulaire de plus en plus précis sur son anatomie au fur et à mesure que l’enfant grandit. 

J’aime beaucoup les définitions de ZEP dans le guide du zizi sexuel (à partir de 9 ans) : 

Pourquoi parler d'amour et de sexualité avec les enfants et les adolescents ?
Christelle Mancuso

Comment c’est, le sexe d’un garçon ? 

C’est un tuyau de chair qui contient beaucoup de canaux sanguins. Le bout du sexe s’appelle le gland et c’est très sensible. Le canal à l’intérieur s’appelle l’urètre. C’est par là que passent le pipi et les spermatozoïdes. 

C’est quoi les testicules ? 

Sous le zizi des garçons, se trouvent les bourses qui contiennent les testicules en forme d’œuf où sont fabriqués les spermatozoïdes. 

Comment c’est, le sexe d’une fille ? 

C’est une fente dont les bords s’appellent les lèvres. En haut de la fente se trouve le clitoris qui est comme un zizi de garçon (j’enlève volontairement le mot minuscule) avec un urètre pour faire pipi. En dessous, se trouve un trou appelé le vagin et qui conduit dans le ventre à l’utérus. C’est par là que les filles font l’amour et que les bébés sortent à la naissance. 

Même s’il existe de nombreux livres, l’échange sur ce sujet avec vous est le meilleur outil qui soit pour les informer dans un langage qu’ils comprennent et qui soit adapté à leurs besoins. 

En parler avec les enfants et les adolescents, c’est leur permettre de s’interroger, de gagner en liberté et d’être acteur de leurs choix. C’est aussi très souvent les rassurer. 

Pourquoi parler d'amour et de sexualité avec les enfants et les adolescents ?
Christelle Mancuso
Illustration revue et corrigée par Léa Castor chez MadmoiZelle
Pourquoi parler d'amour et de sexualité avec les enfants et les adolescents ?
Christelle Mancuso
Extrait du livre de Michel Cymes

Le petit illustré de l’intimité

Je reprends cet article, pour vous présenter mon énorme nouveau coup de cœur pour cet ouvrage de Mathilde Baudy, illustratrice savoyarde et Tiphaine Dieumegard, autrice et sage femme depuis presque 13 ans.

Un immense merci à elles deux pour ce livre d’utilité publique magnifiquement illustré et très détaillé.

Je ne crois pas que vous puissiez trouver mieux actuellement pour vous accompagner à parler de leur anatomie avec vos enfants.
Ce livre a d’ailleurs reçu le label de la chaire santé sexuelle et droits humains de l’UNESCO.

Le petit illustré de l'intimité
Christelle Mancuso

Au sommaire :

Le petit illustré de l'intimité
Christelle Mancuso

J’ai aimé :

  • les belles et douces illustrations détaillées
  • le vocabulaire précis
  • le chapitre sur le clitoris
  • les conseils pour l’hygiène
  • les chapitres sur le genre et le consentement
  • le chapitre sur les règles et la quantification des règles en cuillères à soupe
  • l’invitation à se regarder avec un miroir et à dessiner son sexe
  • les similitudes entre le sexe des filles et des garçons
  • les rappels à la loi
  • le lexique
  • les coordonnées des associations à la fin du livre

Hâte de découvrir l’ouvrage dédié au sexe dit « masculin » en septembre 2021 et promis on en reparle ici !

A quel moment en parler ? 

  • Lors d’un moment privilégié en lui racontant son histoire : de la vie du couple à sa naissance en passant par le choix de son prénom, son arrivée dans la famille, … C’est une belle occasion pour lui donner toute SA place
  • Lorsqu’une question est posée, même si elle dérange
  • Tout au long de la vie d’un enfant et d’un adolescent, dès que le besoin s’en fait sentir

Le livre Osez en parler de Maëlle Challan Belval est un excellent outil. Je vous le recommande.

Pourquoi parler d'amour et de sexualité avec les enfants et les adolescents ?
Christelle Mancuso
Osez en parler – Maëlle Challan Belval

Comment en parler ?

  • Créer un dialogue qui part d’abord d’un regard d’amour et de considération
  • Offrir une écoute et une réelle curiosité sans jugements (ne pas se laisser envahir par ce que les autres vont penser)
  • Rester concentré sur le besoin de l’enfant ou de l’adolescent
  • Etre capable de dire : « je ne sais pas » et de s’interroger avec lui

Vous pouvez également participer ou organiser un atelier philo sur l’amour.

Organiser un atelier philo sur l’amour

Cet atelier permet d’échanger avec les enfants et les adolescents sur leur perception de l’amour.

Extrait d’un atelier philo animé par Chiara Pastorini, fondatrice du projet Les petites Lumières

Proposition de questionnement :

  • C’est quoi l’amour ? 
  • Qu’est-ce qu’on ressent quand on aime ? 
  • Qu’est-ce qu’on ressent quand on est aimé ? 
  • Est-ce que l’amour peut rendre malheureux ? 
  • Quelle différence entre un meilleur ami et un grand amour ? 
  • On emploie le même verbe pour dire : « J’aime ma maman »,  « j’aime la musique », « j’aime mon amoureux ». Il y a donc plusieurs amours ?  Quels sont ces amours ? 
  • Pourquoi certains amoureux sont jaloux ? 
  • Pourquoi c’est difficile d’être heureux en amour ? 
  • À quoi sert d’aimer ? 
  • A-t-on besoin de l’autre pour vivre ? 
  • Peut-on vivre sans être aimé(e) ? 
  • A-t-on besoin de l’amour pour vivre ? 
  • L’amour peut-il être virtuel ? 
  • Faut-il s’aimer pour aimer l’autre ? 
  • Ne peut-on aimer que quelqu’un qui nous ressemble ? 
  • D’où vient l’amour ? 
  • A-t-on besoin de l’autre pour vivre ? Cet autre est-il forcément différent de soi ? 
  • Peut-on s’épanouir sans amour ? 
  • L’amour rend-il plus fort ou plus vulnérable ? 
  • Que signifie : « s’aimer soi-même » ? 
  • S’aimer soi-même, est-ce bien ? 
  • L’amour de soi dépend-il du regard des autres ? 
  • Comment peut-on montrer son amour ?
  • L’amour fait-il toujours souffrir ? 
  • Aimer, est-ce dangereux ? 
  • Quels liens existe-t-il entre l’amour et la beauté ?
  • Jusqu’où peut-on aller par amour ? 
  • La personne aimée nous appartient-elle ? 
  • L’amour est-il un rêve ou une réalité ? 
  • L’amour donne-t-il vie ? 
  • A-t-on besoin d’être beau pour être aimé ? 
  • L’amour peut-il isoler ?  
  • Peut-on aimer tout le monde ?

Proposition de supports :

Pour les enfants :
Pour les pré-ados et les adolescents :
  • Le mythe de l’androgyne de Platon (Le banquet) à lire ou le visionnage de ce court-métrage réalisé par Pascal Szidon qui propose une adaptation du texte où le personnage d’Aristophane raconte le mythe de l’androgyne
  • La lecture du mythe de Narcisse (et Echo) 
  • Et également du mythe de Pygmalion 
  • Le visionnage du film HER de Spike Jonze (2013) 
  • ou de la série BLACK MIRROR  série S1, E2 « Be Right Back » (« De retour bientôt ») 
Pourquoi parler d'amour et de sexualité avec les enfants et les adolescents ?
Christelle Mancuso
Pourquoi parler d'amour et de sexualité avec les enfants et les adolescents ?
Christelle Mancuso
Pourquoi parler d'amour et de sexualité avec les enfants et les adolescents ?
Christelle Mancuso

Comment expliquer « C’est quoi faire l’amour ? »

Je vous propose une explication ici, à adapter en fonction de ce que vous êtes et de ce que vous ressentez.

« Faire l’amour, c’est s’aimer, s’embrasser, se dire des mots d’amour, se caresser, se donner du plaisir et se serrer très près l’un de l’autre jusqu’à ce que les deux sexes se rencontrent si les deux en ont envie. « 

Lorsque cette question arrive, c’est le bon moment pour parler du consentement : lorsqu’un partenaire dit non, c’est non et il est important de se sentir prêt avant de donner son accord.

Comment faire de la prévention sans inquiéter l’enfant ou l’adolescent ? 

Le dialogue :

Le dialogue avec les enfants et les adolescents est le principal outil de prévention. Il s’agit de les protéger sans les terrifier.

Vous pouvez, dès le plus jeune âge, parler d’intimité et de pudeur et expliquer à l’enfant que son corps lui appartient.

Les supports :

Une chanson :

La chanson sur le respect du corps de COMITYS peut aussi être un excellent support pour en parler en classe ou à la maison.

Mon corps c’est moi
Le respecter est un droit
Le protéger c’est la loi.
C’est un trésor
Plus précieux que de l’or
Qui va grandir et éclore.

Refrain de la chanson sur le respect du corps – Maëlle Challan Belval
Mon coup de cœur :

Et si on se parlait, mon coup de cœur pour ces 3 livrets d’Andréa Bescond et Mathieu Tucker.
1 livre par tranche d’âge pour aider les enfants à parler de tout sans tabou.

Des histoires où les enfants parlent aux enfants et rappellent les lois ou les aides possibles.

Ces livrets sont très bien faits et Andréa Bescond nous rappelle qu’un enfant n’est jamais responsable des violences qu’il subit.

Un enfant informé est un enfant plus fort.
Un enfant respecté est un enfant plus fort.
Un enfant écouté est un enfant plus fort.

Andréa Bescond – Et si on se parlait
Pourquoi parler d'amour et de sexualité avec les enfants et les adolescents ?
Christelle Mancuso
Pourquoi parler d'amour et de sexualité avec les enfants et les adolescents ?
Christelle Mancuso
Pourquoi parler d'amour et de sexualité avec les enfants et les adolescents ?
Christelle Mancuso
Dans le livret n°1 pour les 3-6 ans (maternelles) :
  • Thomas nous parle de ses parties intimes et nous dit que personne n’a le droit d’y toucher : « si un adulte caresse tes parties intimes ou te demande de toucher les siennes, sache que ce n’est pas ta faute et que c’est interdit ! C’est un vilain secret ! Tes parties intimes sont à TOI ! »
Dans le livret n°2 pour les 7-10 ans (primaires) :
  • Tina nous parle de l’importance de l’intimité : « si un jour quelqu’un touche tes parties intimes, parles-en à un adulte en qui tu as confiance. Tu peux aussi appeler le 119, c’est un numéro d’urgence exprès pour toi ! Des personnes bienveillantes t’aideront ! »
  • Mathilde et Léo nous parlent des agressions sexuelles : « Les agressions sexuelles, c’est très grave. Aucun adulte, aucun enfant n’a le droit de te faire subir ça, c’est un crime ! Celui qui commet ce crime est malade et doit être soigné. »
Dans le livret n°3 à partir de 11 ans (collège) :
  • Julia et sa sœur Ambre nous parlent d’homosexualité : « je me suis dit qu’on ne faisait rien de mal ! Fille ou garçon l’amour c’est l’amour ! » et nous indiquent le numéro de SOS Homophobie 01.48.06.42.41
  • Fatou nous parle du consentement : « On a dansé un slow avec Baptiste et, cette fois, j’étais prête ! Je lui ai donné mon consentement. Nous nous sommes embrassés longuement avec la langue ! Nous étions tous les deux d’accord de le faire, c’était un moment merveilleux… Je me suis sentie respectée et, du coup, Baptiste je l’aime de plus en pluuuuuuuuuuuuuuuuuuuus ! »
  • Tony et Capucine nous parlent et nous explique la pédocriminalité, la cyberpédocriminalité et aussi le cyberharcèlement : « Capucine m’a confiée que, sur les réseaux sociaux, un nouveau copain lui a demandé de se déshabiller face à la webcam, j’étais choqué ! Et moi je lui ai raconté qu’un adulte m’accostait sans arrêt dans la rue… En parlant tous les deux, nous avons vraiment compris que ce n’était pas normal ! Ce sont des agressions et nous avons prévenu nos parents. »
  • Sarah nous parle de son corps qui se transforme, de ses règles, de l’anatomie des filles et des garçons, de l’érection et de la masturbation : « Aucune honte à avoir, ton corps t’appartient et c’est NATUREL ! »
  • Et Cyril nous parle de la violence sur internet et d’images pornographiques : « Jules, la violence et le porno, ça le fait kiffer. Alors que Kamel, qui fait aussi partie de la bande, il dit que la vie, l’amour, c’est autre chose. Et que ça ne ressemble pas à ces images. Moi, je suis plutôt d’accord avec Kamel : je crois que dans une relation amoureuse, c’est essentiel de respecter son partenaire, de lui faire du bien. Ni Kamel, ni moi ne sommes attirés par la violence physique, psychologique ou encore virtuelle. »
D’autres outils de prévention :
Pourquoi parler d'amour et de sexualité avec les enfants et les adolescents ?
Christelle Mancuso

STOP AUX VIOLENCES SEXUELLES FAITES AUX ENFANTS réalisé par Bayard Jeunesse et téléchargeable gratuitement destiné aux enfants de 7 à 13 ans contenant 3 histoires différentes également disponibles en vidéos :

Un quizz :

Un quizz à télécharger gratuitement pour parler des risques de pédophilie et de bizutage dans le milieu sportif offert par l’association Colosses aux pieds d’argile.

Une vidéo :

Un tutoriel réalisé par l’association CVM (Centre de Victimologie des Mineurs) : C’est quoi les agressions sexuelles ?

Cette vidéo nous explique la définition, les différentes réactions que peuvent avoir les victimes, ce que dit la loi et les aides possibles en France.

Des sites internet :

Pour les adolescents, vous pouvez consulter les sites suivants. Ils regorgent d’informations, de vidéos, d’outils et de conseils adaptés.

contraceptions.org, filsantejeunes.com, ligneazur.org, planning-familial.org, onsexprime.fr, choisirsacontraception.fr, sida-info-service.org, ivg.gouv.fr

Tous les supports proposés sont à adapter à l’âge, à la sensibilité et aux questions posées par l’enfant et/ou l’adolescent afin de vous soutenir dans vos échanges.

La loi :

Enfin, vous pouvez parler de la loi, qui est là pour le protéger :

  • Convention européenne des droits de l’homme : respect du corps humain
  • Code civil : les violences sont interdites sur le corps des adultes et des enfants
  • Code pénal : la loi punit
    • l’adulte responsable d’agression sexuelle* (5 ans de prison et 75 000€ d’amende) ou de viol* (15 ans de prison),
    • la personne qui exhibe son sexe dans un lieu public (1 an de prison et 15 000€ d’amende),
    • l’auteur de harcèlement sexuel* (2 ans de prison et 30 000 € d’amende),
    • le harcèlement en ligne (cyberharcèlement),
    • la publication de photos intimes sur les réseaux sociaux sans accord (1 an de prison et 45 000€ d’amende),
    • et la loi interdit les relations sexuelles entre un mineur et un majeur d’une même famille.
  • Convention des droits des enfants
  • Loi de juillet 2019 contre les violences éducatives dites « ordinaires »

*L’agression sexuelle est un délit. Il s’agit d’une atteinte sexuelle commise sans le consentement clair et explicite de la victime. Comme par exemple, des attouchements tels qu’une main aux fesses, un bisou forcé, des caresses, ou encore une nudité imposée.
*Le viol ou la tentative de viol est un crime. Il s’agit d’une pénétration sexuelle commise avec violence, contrainte, menace ou surprise ou sans consentement clair et explicite.
*Le harcèlement sexuel est un délit. Il s’agit d’un comportement répétitif ou de paroles à connotation sexuelle.

Les numéros de téléphone à disposition :

Vous pouvez aussi lui présenter les différents numéros de téléphone à sa disposition pour en parler :

  • le 119 : numéro d’écoute dédié à l’enfance en danger
  • le 3020 : en cas de harcèlement
  • le 17 : pour toute situation mettant en danger les personnes
Pourquoi parler d'amour et de sexualité avec les enfants et les adolescents ?
Christelle Mancuso

Alors même si vous n’êtes pas expert et même si vous n’êtes pas parfait en matière d’amour et de sexualité, votre exemple et vos échanges seront une référence dans la construction de la vision des enfants et des adolescents dans ce domaine.

L’essentiel est d’en parler avec eux plutôt que de les laisser seuls et sans réponses à leurs nombreuses questions.

Le dialogue est le meilleur moyen de les accompagner.

Je vous souhaite de riches échanges et n’hésitez pas à nous partager leurs grandes questions, parfois scientifiques, parfois provocantes, parfois silencieuses, parfois inquiètes, parfois drôles et toujours importantes.